article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Comment favoriser les comportements écologiques ?

Comment se fait-il que la majorité des gens considèrent l’écologie comme une bonne chose mais rechignent pourtant à adopter des comportements écologiques ? L’être humain est complexe : il ne suffit pas qu’il considère que des comportements soient bénéfiques pour qu’il les adopte. Quiconque fume ou a fumé comprendra… La psychologie expérimentale, qui étudie les comportements humains et les facteurs qui les sous-tendent, peut apporter une aide précieuse pour contribuer à renverser cette tendance à l’immobilisme.

Réduire notre impact négatif sur l’environnement et aboutir à un développement soutenable sont des objectifs qui ne peuvent être atteints que si chacun de nous modifie ses comportements. Malheureusement, bien que la majorité des gens jugent que le développement durable et l’écologie sont des choses positives, beaucoup sont réticents à modifier certains de leurs comportements. Ainsi, certains peuvent affirmer qu’ils sont en faveur des comportements écologiques… tout en roulant en 4 x 4.

Les gouvernements et les associations multiplient les campagnes visant à promouvoir la consommation durable et le respect de l’environnement. Néanmoins, leurs effets sont relativement limités. Pour être efficaces et amener les individus à changer leurs comportements, les campagnes doivent actionner les bons leviers psychologiques et réduire les facteurs qui empêchent l’adoption des comportements écologiques.

Sous la direction du professeur Benoît Dardenne, des chercheurs de l’unité de psychologie sociale de l’université de Liège, en collaboration avec des chercheurs en marketing de la katholieke universiteit Leuven et d’associations environnementales travaillant sur le terrain (Ecolife et Espace-Environnement), effectuent des recherches pour découvrir les leviers et les inhibiteurs sociopsychologiques qui induisent ou au contraire bloquent l’adoption de comportements écologiques. Ce travail vise aussi à déterminer comment utiliser au mieux les découvertes qui seront faites dans des campagnes en faveur du respect de l’environnement. Ce projet de recherche, subventionné par le Belgian science policy, s’étale sur quatre ans. Bien qu’il n’en soit qu’à mi-chemin, il a déjà abouti à des découvertes intéressantes qui, si elles se confirment, pourront être utilisées pour développer des campagnes plus efficaces.

(...)

Lire cet article (4 pages) dans le magazine papier disponible chez votre libraire. Vous pouvez aussi le commander par courriel (nous vous l’enverrons par la poste, voir tarif ici) ou l’acheter au format PDF (3 euros).

Lire également l’article précédent ECOLOGIE & PSY (1)

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2