article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Ciel, mon énergie !

« La météo des énergies renouvelables » : un concept belge, qui s’exporte ailleurs en Europe et qui nous permet de prendre conscience au quotidien de l’énergie que nous apporte le ciel.

Bien que la majorité des Européens soit déconnectée des éléments naturels, nos vies demeurent profondément influencées par le soleil, la terre, l’eau et l’air. Ce lien s’exprime le mieux dans le rituel quotidien propre à toutes les cultures : la météo.
Née en 2009, « la météo des énergies renouvelables » complète le bulletin météo classique grâce aux données énergétiques qui lui correspondent. Ces indicateurs positifs correspondent à la couverture des besoins énergétiques qui a pu être atteinte grâce aux énergies renouvelables. Ils soulignent la relation entre le temps, les sources d’énergie et notre consommation, démontrant ce qu’on peut faire avec les ressources disponibles.

Comment ça marche ?

Le principe est simple : l’énergie change avec la couleur du ciel. Il s’agit de lier le temps écoulé avec les quantités d’énergie produites par le soleil et le vent. Sur la base de données météorologiques et du monitoring de systèmes d’énergies renouvelables, un rapport est délivré sur les productions solaires thermique, photovoltaïque et éolienne de la région climatique concernée. Ces données de production sont ensuite traduites en indicateurs concrets.

Solaire thermique : selon le temps qu’il a fait, les logements équipés d’un chauffe-eau solaire ont produit de quoi couvrir tout ou partie de leurs besoins en eau chaude sanitaire. Ce rapport est exprimé en pourcentage des besoins couverts. La météo des énergies renouvelables traduit aussi ce rapport en termes d’économie de mazout, de gaz ou d’électricité.

Photovoltaïque, même procédé : un chiffre donne le taux de couverture des besoins des ménages par la production d’électricité solaire. Cette production est également traduite en nombre d’appareils électriques qui ont pu être alimentés par le soleil.

Eolien : un indicateur collectif donne le nombre de familles alimentées en électricité par les éoliennes belges, et le pourcentage des logements belges que cela représente.

(...)

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2