article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Se retrouver


SANTE & ENVIRONNEMENT

Gérer ses émotions
pour être en meilleure santé

cc Pixiduc

Les personnes qui parviennent à gérer leurs émotions sont souvent en meilleure santé que les autres. Cette compétence est en partie innée, mais elle peut également s’apprendre par différentes techniques.

Celui qui parvient à gérer ses émotions a plus de chances d’être en meilleure santé. Telle est la conclusion d’une étude menée par la Mutualité chrétienne (MC) et des chercheurs de l’UCL et de la KUL. Cette enquête portait sur ce qu’on appelle les compétences émotionnelles (CE). C’est-à-dire « la manière dont nous identifions, comprenons, exprimons, régulons et utilisons nos émotions », précise Moïra Mikolajczak, professeur à l’UCL et auteure de l’étude. Près de 11 000 formulaires remplis par des affiliés de la MC ont été pris en compte. Avec l’âge, les compétences émotionnelles sont le facteur « le plus fiable pour prédire notre utilisation des soins de santé ». En effet, elles agissent sur la santé tant mentale que physique. Et les émotions négatives ont, par exemple, un effet délétère sur le système immunitaire ou sur la tension artérielle. (...)

⇒ Lire l’intégralité de notre rubrique santé & environnement (4 pages) dans notre magazine. Au sommaire : le sport intensif chez les enfants, l’émergence des quartiers autonomes en énergies, des brèves scientifiques insolites…

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Il était une fois... moi


Illustration Chloé Streveler

Dans ce petit appartement d’Ixelles, un mardi sur deux, la table est dressée. Du thé, du café, des biscuits « et la boîte de Kleenex », rit Mariange. De 10 à 12 heures, elle accueille chez elle un petit groupe de femmes qui participent toutes à une « table d’écriture » animée par Annemarie Trekker. Ici se pratique le récit de vie, ou comment explorer son passé et son présent pour se projeter dans son avenir, apaisé.

« L’écriture m’a toujours passionnée, raconte Mariange Mahy, psychologue retraitée, (...)

Lire la suite

Libre, mais livré à soi même

Selon l’OMS, une personne sur quatre est ou a été un jour confrontée à un problème de santé mentale. Imagine, en collaboration avec le Centre Franco Basaglia – Mouvement pour une psychiatrie démocratique dans le milieu de vie1 – consacre une série d’articles à cette thématique. Elle raconte l’histoire fictive, mais inspirée de la réalité, d’une personne que nous appellerons Dominique, qui s’interroge notamment sur les rapports entre la justice sociale et la santé mentale.

Roger Angeli, sans titre, feutre sur papier, avant 2011 Il est près de minuit, Dominique se (...)

Lire la suite

Pourquoi ne pas être un peu plus idiot ?

« S’occuper de soi-même, trouver son rythme… », renvoie à l’appellation un (...)

Lire la suite