article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Se retrouver


Ressources - Mer d’Aral (Kazakhstan)

A nouveau pêcheurs

A cheval entre le Kazakhstan et l’Ouzbékistan, la mer d’Aral était l’une des plus vastes mers intérieures du globe. Depuis plus de 35 ans et la transformation par les Soviétiques des steppes en champs de coton et de blé, elle n’a cessé de rétrécir, devenant l’une des plus grandes catastrophes environnementales du 20e siècle. En se desséchant, la mer s’est divisée en deux : la Petite Mer au nord, la Grande Mer au sud.
Dans le petit village de Tastubek, situé à 90 km d’Aralsk, l’ancien port principal de la Petite Mer d’Aral, les années soviétiques ont laissé quelques traces que personne n’oubliera. Mais depuis l’achèvement du barrage de Kokaral en 2005, financé par la Banque mondiale et le gouvernement Kazakh, la Petite Mer a retrouvé 50 % de sa surface. Et avec l’arrivée du réseau électrique en 2009, la vie semble différente à Tastubek. Akerke et son mari Nurzhan, qui sont installés dans ce village depuis quelques années, vivent désormais de la pêche dans cette région qui semblait totalement morte il y a peu de temps encore. Plus de 15 sortes de poissons ont refait surface, et alors que la production annuelle atteignait à peine les 600 tonnes en 1996, elle est de 7 200 tonnes aujourd’hui. Par + 45° en été et - 25° en hiver, Nurzhan et les pêcheurs du village travaillent 7 jours sur 7.
Akerke et son mari élèvent aussi une dizaine de chameaux qui leur fournissent du lait et de la viande qu’ils revendent sur les marchés.

=> Reportage photo de Didier Bizet dans notre magazine.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Passe le message
à ton voisin

Dans les quartiers les plus déshérités de la région parisienne et de Lille, l’entreprise (...)

Lire la suite

Refaire le monde...
du travail

Dans un livre d’entretien réalisé par Roger Burton, Virginie Cordier et Carmelo Virone, (...)

Lire la suite

Chez Alodgî,
chaque veilleur
a son chez-soi

Trouver un logement, quand on souffre de troubles psychiatriques, ce n’est pas simple. A (...)

Lire la suite