article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Se retrouver


Philocité

Faites attention,
bon sang !

Et si on optait pour une approche philosophique et politique de l’attention ?

« Nous sommes ce que l’on mange », dit-on parfois. Mais ne serait-on pas surtout déterminé par ce à quoi on prête attention ? À quelles pensées votre esprit est-il le plus souvent occupé  ? Vous surprenez-vous parfois en vacances à penser à d’autres choses ou autrement ? À avoir d’autres priorités, tout à coup ?
C’est à l’attention, à ses mécanismes et à ses types, à son économie et à son écologie que cet article est consacré. L’attention mérite qu’on s’intéresse un peu à elle. Elle pourrait bien être le siège de notre liberté la plus personnelle. Car la liberté est conditionnée par ce sur quoi notre pensée s’arrête, ce qui retient notre regard.

La pleine conscience, mais encore ?
Peut-être est-ce à la recherche de cette liberté que partent tous ceux qui aujourd’hui s’adonnent à la méditation et se fascinent pour la pleine conscience ou le bouddhisme ? La méditation est effectivement, entre autres choses, une pratique de la direction de l’attention, qui cherche, par un exercice quotidien, à récupérer une emprise sur un processus le plus souvent automatique et inconscient. Nous ne nous attacherons pas ici à présenter des exercices de méditation, ni à vous inviter à les pratiquer quotidiennement pour développer une conscience plus affinée, plus fréquente, plus constante des objets sur lesquels votre attention s’arrête et qui la captivent parfois jusqu’à la rumination. Nous ne vous inviterons pas non plus à poursuivre cet exercice en cherchant à diriger volontairement votre attention vers tel ou tel objet, par excellence le souffle ou le présent.
Non que ces exercices manquent d’intérêt, mais parce qu’une réflexion préalable est nécessaire pour en fonder plus solidement l’utilité et ne pas être juste captif d’une sorte de mode new age.
Commençons par un premier bilan.
Par quoi votre attention est-elle donc captivée  ? (...)

=> Lire l’intégralité de cette chronique dans notre magazine.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


L’école numérique,
effet de mode ou
révolution pédagogique ?

Tableaux blancs interactifs, tablettes, journaux de classe ou cahiers de texte numériques, (...)

Lire la suite

Une planète à la mer

En juin prochain, les Nations unies se pencheront sur l’état de nos océans. Trente-trois (...)

Lire la suite

« Injuriez-vous ! »

Dans un délicieux essai intitulé Injuriez-vous !, Julienne Flory, philosophe et sociologue, (...)

Lire la suite