article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Apprendre


Des communes
plus hospitalières

Le repli sur soi et le rejet de l’étranger ne sont pas une fatalité. Partout en Europe, des citoyens se mobilisent en faveur des migrants. En Belgique, la coalition Justice migratoire (CNCD-11.11.11, Ciré, Tout Autre Chose, Amnesty International, CSC, FGTB…) lance une grande campagne intitulée « Communes hospitalières ». L’objectif ? Pousser les autorités communales à s’engager, dans la perspective des élections de 2018, en faveur des demandeurs d’asile, des sans-papiers et des migrants. Imagine a décidé de s’associer à cette opération « pour une autre politique migratoire basée sur l’hospitalité, le respect des droits humains et la solidarité ».

Pondrôme se réveille en douceur en ce premier jour de printemps. Le week-end de carnaval a été animé. Le Grand Feu des Gais Lurons de la Snaye est largement consumé. Et dans la cour de l’ancien orphelinat fondé par les Soeurs de la doctrine chrétienne et transformé, depuis 2004, en centre d’accueil pour demandeurs d’asile, Zayd et ses copains tapent la balle. « C’est très calme comme endroit », s’exclame le jeune Irakien, dans un anglais chatoyant.
Au loin, on entend un bruit de tracteur. Quelques oiseaux chantent sous un timide rayon de soleil. Et dans cette petite localité de 800 habitants rattachée à la Ville de Beauraing (Namur), « le centre », comme on l’appelle ici, fait aujourd’hui partie du décor. « C’est un travail de douze années intenses avec des hauts et des bas, explique en souriant Nicolas Genin, son directeur. Imaginez l’ouverture : près de 200 résidents, issus de toutes les nationalités, qui arrivent dans cette entité rurale où il n’y a quasi pas d’étrangers, cela ne passe pas inaperçu ! »
« Les débuts ont été un peu compliqués, admet de son côté le bourgmestre de Beauraing, Marc Lejeune, mais le temps a largement fait son chemin. La collaboration avec Fedasil est excellente. La situation est apaisée et l’expérience s’avère très positive. »
Comme dans les 66 centres ouverts gérés par l’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile (Fedasil), la Ville de Beauraing (8 000 habitants) « n’a pas eu ou si peu son mot à dire », rappellent les autorités locales. Propriété de la Régie des bâtiments, l’ancien Institut Saint-Michel a été entièrement rénové et transformé en un centre d’une capacité maximale de 277 places avec des chambres seules et des studios, des foyers communautaires, une aile pour les mineurs non accompagnés (Mena) et une plaine de sport.
Aujourd’hui, Pondrôme accueille 75 % de candidats à l’asile et, depuis 2009, 25 % de réfugiés « réinstallés » : « Ceux-ci bénéficient d’une protection et ne peuvent plus retourner dans leur pays d’origine. Ils vivaient dans des camps de réfugiés et sont réinstallés en Belgique dans le cadre d’accords passés avec le HCR et l’Union européenne. »
Plus de 200 résidents au total, donc, issus des quatre coins de la planète : « 50 % d’entre eux sont actuellement originaires de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan, de Somalie et de Guinée, et 50 % de nationalités diverses », détaille Nicolas Genin. Seuls ou en familles, ils résideront quelques semaines ou de longs mois à Pondrôme. Tout dépendra de la durée de leur procédure. Pendant ce temps, ils sont encadrés par une quarantaine de collaborateurs (personnel psychosocial, administration, logistique…).



« J’ai besoin de deux boîtes de lait Nutrilon, s’il te plaît », demande Suzanne, accompagnée de son amie Christiane et de leurs deux adorables fillettes.
« C’est pour le bébé, pas pour toi, hein ? », charrie Jean-Pierre, préposé à l’accueil.
Des éclats de rire fusent. Et les deux résidentes, l’une originaire du Cameroun, l’autre du Burkina Faso, d’évoquer leur vie ici : « On dialogue très peu dans le quartier », réagit l’une. « Les gens sont gentils, mais (...)

=> Lire l’intégralité de ce dossier de 10 pages ici.

Pour en savoir + :
www.communehospitaliere.be

Photo : Geoffroy Charue
Exposition Gens d’ici, Gens d’ailleurs / Centre culturel de Beauraing

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Tous égaux
devant l’impôt ?

Dans son dernier rapport annuel, la Cour des comptes française épingle la manière dont (...)

Lire la suite

Réoxygéner la démocratie française

Création d’un jury citoyen, réécriture de la Constitution, fondation d’une (...)

Lire la suite

Vers une démondialisation
soft ou hard ?

Depuis la crise de 2008, la mondialisation est en perte de vitesse. La baisse de la croissance (...)

Lire la suite

Total
ou le pouvoir
des multinationales

Créée en 1924 par l’Etat français pour sécuriser ses approvisionnements énergétiques, (...)

Lire la suite

Reconquérir
les zones humides

Les zones humides (marais, tourbières, prairies inondées…) sont vitales pour (...)

Lire la suite

Des siècles
de résilience urbaine

Au cours de l’histoire, certaines grandes villes préindustrielles ont enduré les guerres, (...)

Lire la suite