article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Découvrir


Les lanceurs d’avenir

Archi Human

Des logements pour sans-abri dans des chancres urbains

Elles sont un peu partout en ville, ces petites dents creuses, ces parcelles vides sur lesquelles bien souvent personne ne veut construire de logement parce que trop petites, pas rentables. Elles ne sont guère utilisées que par la publicité, installée sur les pignons aveugles. « Ce n’est pas très intéressant, remarque Isabelle Schmidt, coordinatrice du projet Archi Human, ni du point de vue social, ni du point de vue urbanistique. »
Pourquoi donc ne pas rendre utiles ces petits morceaux de notre territoire en y construisant des logements – beaux et écologiques – pour des personnes qui sont aujourd’hui dans la rue ? C’est l’idée que développe l’architecte Luc Schuiten et l’ASBL Archi Human qu’il a initiée.
« Notre première dimension est sociale, poursuit la coordinatrice. Nous cherchons à offrir des logements pour des personnes sans abri chroniques, qui sont depuis cinq ans ou plus dans la rue et ne parviennent plus à en sortir par les structures classiques. Ce sont aussi ceux dont on s’occupe le moins. » L’espoir est de développer de petits studios, qui entreraient dans le programme de « remise en logement » Housing First [1] mené par Infirmiers de rue, SMES-B et Diogènes. « Ce sont principalement des personnes isolées qui ont besoin de petits logements. Lesquels manquent précisément à Bruxelles. Ceux-ci seront munis d’un escalier et d’un palier extérieur, pour permettre à leurs occupants d’avoir une sorte d’espace intermédiaire, où ils pourront s’installer et aussi avoir un autre point de vue sur la rue. »
Archi Human va bientôt faire appel aux investisseurs de bonne volonté pour son premier projet : à Molenbeek, un bail emphytéotique de 27 ans a été signé avec la commune propriétaire d’un tout petit terrain le long du canal [2], le permis est obtenu, les budgets sont évalués. Les communes d’Evere et de Forest ont également proposé des terrains, d’autres se sont déclarées intéressées, la maison de Molenbeek pourrait donc bien être la première d’une longue série. L.d.H.

=> Lire d’autres lanceurs d’avenir dans notre magazine.

Photo : Luc Schuiten / Archi Human

[1Ce modèle propose aux SDF d’entrer dans un logement, sans condition. Les personnes retrouvent ainsi l’accès à leur droits (et à des revenus sociaux), payent leur loyer, mais sont aussi accompagnés par les travailleurs des associations. Lire Imagine 113, janvier-février 2016.

[2A l’emplacement de la maison (rasée depuis plusieurs années) du pasteur Pandy, qui avait défrayé la chronique criminelle fin des années 90. Tout un symbole.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Doel,
le village abandonné

Le nom de Doel est souvent associé à sa centrale nucléaire. Mais c’est surtout un village (...)

Lire la suite

Bonnes nouvelles

Une larve dévoreuse de plastique Chaque année, quelque 80 millions de tonnes de polyéthylène (...)

Lire la suite

Emmanuel Hussenet :
le Robinson des glaces

Voyageur du Grand Nord, qu’il parcourt en kayak ou à pied, Emmanuel Hussenet a pu (...)

Lire la suite