article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Apprendre


Du Nord au Sud et à l’envers

Des traités commerciaux à tout-va

Au-delà du Ceta, signé en octobre dernier par l’Union européenne et le Canada et très médiatisé, l’Europe négocie une kyrielle de traités commerciaux à travers toute la planète. Avec des effets peu réjouissants, au Nord comme au Sud. Tour d’horizon de ces accords bilatéraux mal connus et discutés en coulisses.

On a beaucoup parlé du Ceta et du TTIP, mais ils sont loin d’être les seuls. L’Europe est en train de négocier des accords de commerce avec la planète entière, à l’exception de la Russie et de quelques anciennes républiques soviétiques. « Nous vivons aujourd’hui les suites d’une véritable offensive commerciale lancée par la Commission européenne en 2006, constate Marc Maes, chargé d’études à la coalition d’ONG 11.11.11, afin de poursuivre le travail engagé par l’Organisation mondiale du commerce (OMC). »
L’OMC fut créée en 1995, au sein des Nations unies, pour encourager le commerce international par l’élaboration de règles qui s’appliquent à l’ensemble des pays de la communauté internationale.

Nouvelle génération de traités
La « mondialisation » voulue par l’OMC est un succès. En dix ans, le volume des échanges internationaux de marchandises double, passe de 5,1 à 10,5 milliards d’euros entre 1995 et 2005. « Au tournant du millénaire, poursuit Marc Maes, les pays industrialisés proposent de libéraliser les services, les marchés publics et d’organiser la protection des investissements. Les pays en développement n’ont pas suivi, car ils étaient soucieux de protéger certains secteurs stratégiques comme l’agriculture qui fait vivre la majorité de leur population. Les négociations multilatérales conduites par l’OMC ont donc connu un coup d’arrêt. Ce qui a poussé la Commission européenne à engager des négociations bilatérales pays par pays ou par groupes de pays, d’où une explosion fantastique du nombre de traités en discussion. »
La Commission européenne prend langue avec la plupart les régions du monde : l’Asean qui regroupe les pays d’Asie du Sud-Est, le Mercosur et la Communauté andine en Amérique du Sud, ainsi que cinq groupes des anciens pays d’Afrique, Caraïbes, Pacifique. La Commission cherche également à se rapprocher de pays (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Quelle forêt
pour demain ?

A quoi ressembleront nos forêts dans 100 ans ? Impossible à dire, tant les incertitudes qui (...)

Lire la suite

Faut-il sauver
le soldat Mercier ?

Mars 2017. Stéphane Mercier, chargé de cours en philosophie à l’Université catholique de (...)

Lire la suite

Le Salvador interdit
l’extraction minière

Le Salvador, petit pays d’Amérique centrale, a ordonné en mars dernier la fermeture de (...)

Lire la suite

La nouvelle
Route de la Soie

Organisé en mai 2017 dans une relative indifférence médiatique occidentale, le premier sommet (...)

Lire la suite