article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Apprendre


Climat

Le Pérou veut sauver
sa biodiversité

Doté d’une remarquable biodiversité et de richesses minières sans égales, le Pérou est fortement menacé par les désordres climatiques. Mais une conscience écologique est en train d’émerger, avec une société civile en plein renouveau.


James Southorn

« Aujourd’hui, plus personne n’est climatosceptique au Pérou, se réjouit Antonio Zambrano, jeune coordinateur du Mouvement citoyen contre le changement climatique basé à Lima, la capitale. Même la classe politique la plus conservatrice, celle qui a longtemps jugé la cause environnementaliste contraire au progrès, commence à admettre qu’il faut être vigilant. »
Avec ses 32 millions d’habitants répartis sur un territoire immense, doté d’une nature luxuriante et de richesses géologiques uniques – l’ancienne colonie espagnole est classée parmi les cinq premiers producteurs mondiaux d’argent, de cuivre, de zinc, d’étain, de plomb et d’or –, le Pérou est un pays fascinant, mais fragile.
« Avec nos montagnes qui culminent à plus de 6 000 mètres, notre vaste façade maritime, les plaines arides à l’est et l’Amazonie au nord, nous réunissons pratiquement tous les écosystèmes du globe : de l’austère toundra boréale à l’exubérance des forêts équatoriales. Un dixième de la biodiversité planétaire est ainsi concentré au Pérou », poursuit Antonio Zambrano.
Aujourd’hui, une conscience écologique est en train d’émerger au sein de la population péruvienne, inquiète de voir ses trésors naturels disparaître progressivement sous le coup des changements climatiques. « Nous avons déjà perdu 56 % de nos glaciers en cinquante ans1. La forêt, qui couvre un tiers du pays, connaît désormais des épisodes de sécheresse inconnus jusqu’ici. L’année dernière, quarante-trois incendies se sont déclarés dans des zones autrefois humides. Le débit de l’Amazone diminue alors que le fleuve irrigue (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Demain,
tous végétariens ?

De plus en plus de citoyens excluent la viande de leur assiette. Bien au-delà d’un simple (...)

Lire la suite

Un Etat dans l’Etat

Depuis le changement de majorité survenu en Wallonie cet été, le Forem a subi de sévères (...)

Lire la suite

Les trois bombes
à retardement
de l’économie mondiale

Derrière l’embellie annoncée en 2018 se cachent trois risques majeurs : la bulle de (...)

Lire la suite

Migrations,
la dure réalité
du retour

Refoulés, expulsés, rapatriés… Que deviennent les migrants une fois qu’ils sont (...)

Lire la suite

La mode n’est toujours pas au vert

L’industrie du textile est le deuxième plus gros pollueur de la planète, juste derrière (...)

Lire la suite

Le pied a fait son chemin

Nos ancêtres les primates étaient quadrupèdes, avec quatre pattes à peu près semblables. (...)

Lire la suite