article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Agir


Vélove

Dans la roue d’Amsterdam

En matière de vélo au moins, le modèle néerlandais a fait ses preuves. Fruit d’un héritage historique très particulier, mais aussi d’intenses luttes sociales, celui-ci ressemble fort au paradis des cyclistes. La Belgique peut-elle s’en inspirer ? Reportage.

Scène de la vie quotidienne à Amsterdam au 21e siècle. Un vent mordant souffle sur les berges de l’Ij, cet ancien lac qui se confond désormais avec le large canal reliant la capitale néerlandaise à la mer du Nord. Sur un quai, transis, quatre cyclistes attendent l’un des sept ferries qui assurent une liaison régulière avec la rive nord de l’Ij. Depuis que des ponts ont été jetés, que des tunnels ont été creusés sous l’eau, les lignes maritimes gérées par la compagnie municipale de transports publics n’ont plus guère d’utilité pour les voitures. Elles restent en revanche très pratiques pour les cyclistes, qui les empruntent gratuitement.
A quelques pas de là, les trains vont et viennent sous la gigantesque verrière de la gare centrale, adossée à l’Ij. Façonnés par mille ans de combats entêtés contre l’eau, de terres conquises mètre par mètre, les Néerlandais savent se montrer ingénieux. Pour répondre aux besoins des navetteurs cyclistes, deux grands parkings pour vélos ont été ouverts sur des plateformes flottantes, amarrées sur les rives de l’Ij, juste derrière la gare. Chacun d’eux peut accueillir deux mille bicyclettes.
L’entrée opposée de la gare, côté centre-ville, ouvre sur une vaste esplanade où les trams, les vélos et les piétons vont et viennent en tout sens. Leurs trajectoires erratiques paraissent s’entremêler dans un espace indifférencié. « C’était un choix radical d’abandonner les feux de circulation et de faire confiance aux gens pour que chacun prenne ses responsabilités et agisse en fonction de la sécurité de son prochain », indique Maud De Vries, consultante en stratégie urbaine, fondatrice de l’agence CycleSpace.
Amsterdam, à n’en pas douter, est l’un des laboratoires les plus en pointe en termes de politiques cyclistes. Selon les statistiques officielles, le vélo y représente désormais 36 % des trajets effectués. Et la tendance est en hausse : le chiffre était de 21 % en 1990, de 29 % en 2005 et de 32 % en 2013. Cette expansion est liée à un léger recul des transports en commun et de la marche. Mais c’est surtout au détriment de (...)

=> Lire l’intégralité de ce reportage dans notre magazine.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Tous en selle
pour le climat

Du 1er au 3 novembre dernier, 320 citoyens ont rejoint Bonn à vélo au départ de Bruxelles. Une (...)

Lire la suite

New York,
verte et rebelle

Avec ses 800 kilomètres de côtes, New York est particulièrement menacée par la montée des eaux. (...)

Lire la suite

Laura Càceres :
Au nom de ma mère

Laura Cáceres, jeune activiste environnementale hondurienne, poursuit le combat de sa mère, (...)

Lire la suite

Mahamadou Souleye : Un alter paysan
aux bords du Sahara

Formé par l’agroécologiste Pierre Rabhi et compagnon de lutte de l’écoféministe (...)

Lire la suite

Jean-Baptiste Vidalou :
« Les forêts sont des territoires en lutte »

Agrégé de philosophie et bâtisseur en pierres sèches en Occitanie, Jean-Baptiste Vidalou (...)

Lire la suite

Faire alliance
avec les agriculteurs

Pour réussir la transition vers une agriculture respectueuse de l’environnement, des (...)

Lire la suite