article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Prendre le temps


Consommation

Crouler sous les déchets

Le travail photo #365, Unpacked d’Antoine Repessé les déchets est une brillante dénonciation de notre société de l’hyperconsommation et du jetable. A regarder droit dans les yeux.

Un jour, il tombe nez à nez avec sa poubelle qu’il a oublié de sortir et soudain c’est le déclic : « De nature fainéante et grand consommateur de produits surgelés, je découvre soudain la quantité astronomique de déchets que je pouvais produire en un temps record », raconte Antoine Repessé, 39 ans, devenu tardivement photographe après avoir roulé sa bosse dans le tourisme, le hip-hop, les arts plastiques et l’animation en collectivité.

Ce jeune Lillois décide alors de se lancer dans une aventure un peu folle : conserver un maximum de déchets – flacons en plastique, emballages, cartons, paquets de cigarettes, canettes… – et d’inventer ensuite un dispositif photographique aussi génial qu’inédit.

Ainsi naîtra le projet #365, Unpacked qui va durer quatre ans : « Quand on parle déchets, on parle en millions de tonnes. Pour moi, c’est trop vague, difficilement imaginable. En partant de la moyenne d’environ 365 kilos de déchets par an et par habitant, j’ai voulu ramener le sujet à une personne. J’ai alors sollicité une centaine de copains et de collègues pour qu’ils collectent également leurs déchets. Il a fallu ensuite les trier, les nettoyer, les stocker. Au final, j’ai accumulé environ 70 mCO3 dans ma petite maison de Lille », nous explique le jeune artiste invité lors du récent festival Nourrir Liège.

Au bout de quatre ans, il accouche d’une série de vingt-sept clichés pris dans des lieux divers (appartement, parking, clairière, voiture…), avec un cadre en apparence simple : un personnage seul, dans une situation banale, au milieu d’une quantité de déchets assemblés par catégorie.

Le résultat est à la fois drôle, percutant et (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

En savoir + : www.antoinerepesse.com

Photo : Antoine Respessé

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Aymeric Caron :
« L’humanité a toujours progressé grâce aux utopistes »

Désastre écologique, drames migratoires, inégalités criantes… Plutôt que le cynisme ou (...)

Lire la suite

Chers membres de
la Ligue du Lol

Je suis désolée pour vous de ce qui vous est arrivé. Toutes ces excuses publiques, ces « nous (...)

Lire la suite

Alain Damasio :
« Nous avons le devoir éthique de mobiliser des affects positifs, le désir, l’envie »

Bien que rare – il a écrit trois romans en vingt-cinq ans – Alain Damasio est (...)

Lire la suite