article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

édito


Tenir bon - édito

Depuis quinze à vingt ans, la Belgique vit une triple réalité nationale : la mort, le secret et le mensonge (Tueries du Brabant, assassinat d’André Cools, exécution du vétérinaire Karel Van Noppen, enlèvements, viols et assassinats d’une vingtaine d’enfants et d’adolescents). Depuis les années 90, la Belgique vit aussi au rythme « des affaires » de corruptions politiques liées à l’attribution de marchés publics : Agusta, Dassault... Depuis quelques mois, elle vit au rythmes des commissions d’enquêtes parlementaires : commission Dutroux-Nihoul, Tueries du Brabant, Rwanda. Cela fait beaucoup pour un si petit pays passé maître dans l’art du compromis. Du compromis ou de la compromission ?

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2