article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

« Out of Africa » : passer du rêve à la réalité

Pour développer l’industrie du tourisme, le Kenya a progressivement mis ses extraordinaires richesses naturelles à la portée d’un grand nombre de visiteurs. La logique appliquée était occidentale : celle de la création de parcs avec mise à l’écart de l’homme, en oubliant donc trop souvent le développement intégré des populations locales. Cette méthode rencontre aujourd’hui ses limites. A force de publicité et de prix écrasés, le tourisme s’est développé à grande échelle et s’est fait de plus en plus envahissant. Jusqu’à devenir néfaste pour la faune et la flore de la grande prairie africaine. Si le Kenya veut avoir un véritable avenir dans le domaine du tourisme, il est plus que temps de revoir le mode de fonctionnement des projets en se posant à chaque fois la question : comment allier conservation et développement durable ? Voici deux exemples de tentatives de mises en œuvre de cette nouvelle approche dans les parcs de Nakuru et du Maisaï Mara.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2