article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Où trouver l’argent du développement ?

Lever de nouvelles taxes pour financer le développement du Sud. L’idée, longtemps taboue, fait son chemin. Mais une taxe doit être équitable et non contournable. Ce qui limite les choix.

Une fois n’est pas coutume, parlons d’argent. De l’argent du développement. L’affaire s’annonce délicate, puisqu’il s’agit de réduire la fracture grandissante qui sépare les pays industrialisés du Nord à la croissance tranquille, des pays en développement du Sud, qui peinent à doper leur économie, laissant de larges portions de leur population dans la pauvreté.

La marche du développement dispose pourtant de sa feuille de route depuis l’adoption des objectifs du Millénaire par l’ensemble des Etats membres de l’ONU [1]. Ces huit engagements minimaux doivent faire reculer la pauvreté et la grande détresse de moitié d’ici dix ans. Or, au tiers du parcours de ces objectifs lancés en 2000, il apparaît qu’il manquera chaque année 80 milliards de dollars pour les réaliser. Pas d’argent, pas de développement. Où, dès lors, trouver l’argent ? Pas dans la croissance des aides publiques au développement qui évoluent trop lentement pour combler les retards. Reste le prélèvement de nouvelles taxes. L’idée, impensable hier, fait aujourd’hui son chemin.

« On assite à un renouveau de la réflexion sur les taxes, constate Rudy De Meyer, chargé de mission à 11.11.11 [2]. Avant, les promoteurs de taxes nouvelles passaient pour les fous du village, même auprès de leurs amis politiques, expliquait-il le 11 mai dernier lors d’un séminaire consacré au financement du développement. Mais la crise asiatique de 1997 a remis à l’honneur l’idée de prélèvements capables de brider la volatilité des fonds spéculatifs. Le réchauffement climatique et les défis lancés par les objectifs du Millénaire ont achevé d’imposer le débat sur les ressources innovantes. Mais l’idée de prélèvements étendus à tous les pays de la planète se heurte à la culture anti-taxe des néoconservateurs américains qui ont même rendu taboue la question du refinancement de l’ONU. Ce n’est pas de cette enceinte qu’une décision sortira. »

(...)


Lisez la suite de cet article dans le magazine papier disponible chez votre libraire. Vous pouvez aussi le commander par courriel (nous vous l’enverrons par la poste) ou l’acheter au format PDF.

[1Voir « Le “Millénaire” à la loupe », Imagine n°51, septembre-octobre 2005.

[211.11.11 est l’homologue flamand du CNCD-Opération 11.11.11 qui rassemble les ONG francophones et germanophones de Belgique.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2