article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Drogues : oser la délivrance contrôlée - dossier

Depuis la nuit des temps, l’homme use de produits divers pour tenir le coup, faire taire sa faim, augmenter ses performances, expérimenter de nouvelles sensations,... ou anesthésier des douleurs, physiques ou morales, qui lui paraissent insupportables. L’illégalité, qui frappe l’usage de la plupart des drogues dites « dures », entraîne un cortège de conséquences néfastes : mise en vente de produits trafiqués dangereux pour la santé des usagers, entretien de mafias, vols et violences commis par ceux qui ont besoin d’argent pour acheter ces produits, exclusion sociale des drogués, surpopulation des prisons par des personnes qui n’y ont pas leur place, parce que malades plutôt que délinquantes... Une spirale infernale, qui préoccupe gravement (sauf les trafiquants !) et qui fait peur. Alors que la répression, pratiquée depuis des décennies, ne paraît pas donner de résultats convaincants, « Imagine » en collaboration avec des professionnels de la santé, choisit de poser la question de la légalisation contrôlée des drogues. Parce qu’au-delà de la prescription de méthadone, aujourd’hui légalisée, il semble que la délivrance contrôlée d’héroïne notamment, pourrait être, dans la situation actuelle, la manière la plus efficace d’aider les toxicomanes à venir à bout de leurs souffrances. Et donc de leur dépendance.

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2